..."procès des parents accusés de défaut de soins après la mort de leur fille nourrie uniquement au lait maternel..."

C'est une histoire très dramatique ...mais ce que je trouve encore plus dramatique  ,c'est cette récupération qui en est faite pour fustiger les médecines naturelles et les modes de vie différents  du "standard ".
J'estime personnellement que ces pauvres gens ont été dépassés par la difficulté à gérer de manière intelligente leur décision de vivre différemment et il est regrettable qu'on puisse parler de sanctions alors qu'ils ont été déjà tellement punis par la mort de leur enfant .

ET la "fOte "à qui ???? .eh bien,  je pense qu'au lieu d'en profiter pour remettre  les dissidents dans le droit chemin d'un mode de vie ...recommandé ,  et de la médecine , qu'on pourrait dire...  "officielle"  , on pourrait , au contraire , s'interroger sur la responsabilité d'une certaine position dite "scientifique"  qui devient de plus en plus bornée et contraignante  .

Que les parents puissent prendre peur devant la seule possibilité qu'ils aient de nourrir leurs enfants selon les directives d'une instance qui se dit "scientifique "et qui est , au contraire scientifiquement très contestable ...je pense , par exemple , à ces injonctions qui nous poursuivent (Big Brother is ... teaching  you...jusque dans les magasins de bricolage ...rire)  de manger 5 fruits et légumes / jour ,  de boire du lait de vache pour avoir du calcium , ou de devoir se forcer à ingurgiter X centaines de grammes de viande à chaque repas ...Que l'on puisse tous être effrayés par la nocivité de beaucoup de  médicaments chimiques dont il est prouvé que l'on en maîtrise mal les effets à long terme .C'est une situation préoccupante sur laquelle on devrait se pencher pour  se demander si certains dérapages , mal , ou non contrôlés,  n'en découlent pas ?????

Je ne suis pas du tout végétarienne , mais je mange très peu de viande et j'essaie de vivre et de me nourrir aussi sainement que possible ..de plus je suis un ardent défenseur de la liberté de se soigner autrement ...
J'ai vu ma mère décliner pendant des années , victime d'une profonde dépression qui lui causait des malaises physiques et un insoutenable mal de vivre .( les personnes qui sont passées par là comprendront ce que je veux dire .). j'ai essayé,  pendant des années, de la faire soigner autrement et il y avait de bons résultats , mais son médecin allopathe,  qui m' avouait pourtant être incapable de la soigner , car les antidépresseurs lui donnaient de graves  vertiges -( il est connu , de toutes les manières , que ce genre de médicaments ne convient pas aux personnes âgées qui ne sont plus capables d'eliminer les produits toxiques contenus dans ces médicaments -)  n'a jamais été coopératif ... il prétendait que les infirmières refusaient de lui donner ses médicaments homéopathiques .
Quant aux médecines naturelles , quand je lui ai fait acheter de la glucosamine/chondroïtine  ou du cartilage de raie , produits
qui ont prouvé leur efficacité (notamment en medecine veterinaire )et qui sont de plus en plus
connus  , Il les avait tout simplement  fait mettre à la poubelle ....
Ma mère  avait une confiance aveugle en son médecin ...

PS...attention il n'est nullement dans mes intentions de démolir la médecine ( allopathique surtout ) .On parfois le sentiment , chez certains extrémistes dans ce domaine, qu'il suffit d'être médecin pour être nul et suffirait de ne pas l' être pour être bien !!!! c'est un glissement très dangereux et c'est souvent à cause ces jugements irréalistes que les médecines parallèles sont durement attaquées ...Ma première approche avec la naturopathie  ,il y a plus de 30 ans,  avait été assez négative car je m'etais trouvée en présence qu'un personnage qui tirait sur tout ce qui portait une blouse blanche  ...dans ces conditions ,  exit le climat de confiance!!! 

En ce qui concerne la médecine d'urgence ou les maladies graves,  j'estime que la médecine "traditionnelle "est quasiment incontournable .Pour le reste , ce dont je rêve  ,c'est non seulement , d'une approche pluridisciplinaire du mal-être , voire de la maladie installée ,qui aboutirait à une collaboration étroite et responsable de toutes les .....pathies (allo -naturo-  etio- homeo-osteo ...)  ...mais également d'une attitude holistique de la médecine .ET puis il faudrait que les médecins allopathes retrouvent le temps de s'occuper de leurs malades .Écrasés par les impôts , même les meilleurs font ce qu'ils peuvent .